La Thèse Controversée

Printer-friendly version
Section: 

La thèse controversée; Sur France 2, une enquête propose une nouvelle explication sur la transmission du virus du chimpanzé à l"homme

Martine Perez, Le Figaro, 23 avril 2004

© 2004 Le Figaro

Comment le virus du sida a-t-il brutalement émergé pour déferler de manière visible sur toute la planète au début des années 80 en semant partout la souffrance, la mort et la désolation ? Les Origines du sida, un documentaire réalisé par Peter Chappell et Catherine Peix après trois ans d"enquête, a choisi de défendre de manière militante une thèse controversée. Construit comme un film policier où le « méchant » serait progressivement pris en tenaille, ce film soutient la théorie selon laquelle le sida aurait été transmis à l"homme à partir du chimpanzé lors d"essais humains d"un vaccin oral contre la polio effectués au Congo belge entre 1958 par des chercheurs américains.

Les réalisateurs, s"appuyant sur un livre d"Edward Hooper The River publié en 2000 qui présente cette thèse, ont produit un documentaire un peu confus, mais qui a toute l"apparence du sérieux, voire de l"austère. Ils ont pris soin de retrouver le laboratoire de Stanleyville, au Congo belge, lieu où ces vaccinations de masse ont été organisées, des documents d"archives, des lettres confidentielles. Ils ont réussi à faire témoigner, plus de quarante ans après, les infirmiers, les chercheurs, les chasseurs de singes destinés aux expérimentations. Le tout étant présenté au rythme d"une musique un peu angoissante qui se cadence par moments, histoire de rendre ambiguës, voire dénonciatrices, certaines affirmations en réalité anodines.

Malheureusement, mis à part Simon Wain-Hobson, un chercheur phare sur le sida travaillant à l"Institut Pasteur, qui reconnaît que ce film est un « montage » soigneux, aucun des spécialistes mondialement reconnus sur cette maladie n"a été interrogé par ces « investigateurs ». « Il y a beaucoup de choses fausses, beaucoup d"affirmations non prouvées, nous déclare Simon Wain-Hobson. Mais les théories dérangeantes ne me font pas peur. Je trouve simplement de mauvais goût de passer un tel film le jour du Sidaction. » Le documentaire accrédite en effet à bas bruit l"idée obscurantiste et pourtant très en vue que les chercheurs et les médecins ne sont rien de moins que de probables assassins. Comment, après un tel spectacle, donner encore envie aux téléspectateurs de faire preuve de générosité ?

L"absence de rigueur scientifique apparaît d"entrée de jeu par une déclaration aussi péremptoire qu"inepte : « Sans des réponses sur l"origine de la maladie, nous n"aurons ni traitement, ni vaccin... » Quid alors des trithérapies qui ont permis d"enrayer l"épidémie pour l"instant dans les pays riches ? De nombreux scientifiques ont examiné sérieusement cette thèse et l"ont invalidée. L"apparition de la maladie reste un mystère. Selon des travaux en génétique moléculaire, eux-mêmes critiqués, le virus du sida serait apparu dans les années 30 en Afrique.

En tout cas, simple coïncidence sans doute, alors que France 2 diffuse ce soir ce documentaire, la revue scientifique anglaise Nature publie dans son édition datée du 22 avril une étude montrant que la structure génétique du Simian immunodeficiency virus (SIV) affectant les chimpanzés de la région de Kisangani (nouveau nom de Stanleyville où ont été effectuées les vaccinations) est « très fortement différente du virus du sida (HIV), réfutant l"idée que ces animaux soient à l"origine de l"épidémie, ainsi que la théorie du vaccin polio

« LES ORIGINES DU SIDA », France 2, 22 h 50